Navigation rapide

Accueil > L’association > Articles de presse > La fête de la Pomme fêtera ses 25 ans en novembre

La fête de la Pomme fêtera ses 25 ans en novembre

samedi 23 janvier 2010

La fête de la Pomme édition 2009 est déjà sur les rails. Ce sera la vingt-cinquième. Les « Mordus de la Pomme » qui la pilotent veulent lui donner un bel éclat.

Ce n’est pas encore la veillée d’armes, mais les « Mordus de la Pomme » ont déjà dans les cartons le déroulement de la 25 e fête de la Pomme. Elle aura lieu à Quévert le premier week-end de novembre. Rien de prématuré pour la première réunion de préparation mardi soir, mais la volonté de marquer l’anniversaire. Comme la réussite d’un projet un peu « dingue », celui de faire vivre le partrimoine végétal de nos aïeux. Déjà beaucoup d’associations quévertoises se mobilisent pour l’événement.

« Au départ, c’était un projet de Quévert, autour de M. Martin, M. Carré et M. Catannia » résume le président Jean-François Aubert. « Il n’y avait pas de patrimoine bâti sur la commune, mais beaucoup de pommiers. » Quévert était, il y a 25 ans, question patrimoine, à l’image de bon nombre de communes rurales du pays de Dinan. D’où l’idée de leur donner une identité commune aux couleurs du patrimoine végétal du pays. Ainsi le pays touristique verra-t-il le jour estampillé de ses trois pétales « fruits, fleurs et parfums ». Des jardins botaniques sont encouragés ici-et-là. Des vergers conservatoires vont naître. Et puis la fête de la Pomme. « Au début, elle a eu lieu à Dinan, place Saint-Sauveur, théâtre des Jacobins, collège Roger-Vercel et Cordeliers. » L’association « Les Mordus de la Pomme » verra le jour deux ans après, et la fête s’installe à Quévert.

2000 variétés

Les « Mordus » fleurissent alors et essaiment. Ils sont aujourd’hui 400 adhérents répartis sur la Grand-Ouest et publient 4 fois par an un bulletin de liaison et d’échange. On y parle variétés de pommes, techniques anciennes de culture, fabrication d’outils, botanique. La foire « aux greffons » voit le jour. Ils étaient plus de 2000 personnes à la fréquenter début février.

Autre belle réussite. Le travail de collectage de plus de deux mille variétés de pommes en Bretagne. Une pile de fiches et de photos qui alimentent le patrimoine local. La création d’un observatoire régional est à l’étude. Il pourrait voir le jour, associé à la maison de la Rance. Ce serait dans un premier temps le lieu où tout le travail des « Mordus » sera mis à disposition du public. C’est donc tout ce travail que les « Mordus de la Pomme » voudront une nouvelle fois faire connaître en novembre pour la 25 e édition.

Ouest-France

Source : www.ouest-france.fr