Navigation rapide

Accueil > Fiches Variétales > Fiches complémentaires > Les "Orge Pépin"

Les "Orge Pépin"

mercredi 30 mars 2011

Les Orge Pépin

Ce sont des variétés à 2 fins très répandues dans tout le bassin de Rennes. Nous les avons retrouvées à St Aubin du Cormier, au nord de Rennes, au Sel de Bretagne, au sud et à Irodouër, à l’ouest, sous le nom de Pépin Sonnant...

Avant 1950, elles étaient très vendues sur les marchés de Châteaugiron et de Châteaubourg. Elles sont recherchées pour faire la compote et elles sont la base du Pommé à Acigné. Elles ont été replantées récemment dans la région de Janzé pour donner de la typicité au cidre.
Certaines personnes l’ont délaissées car, pour la cuisine, il y a trop de perte au cœur de la pomme : les loges sont très grandes !
D’autres trouvaient que l’Orge Pépin donnait un cidre sans goût, plat. Pour les amateurs qui fabriquent du cidre, elle est trop précoce.

On distingue 3 Orge Pépin. Elles sont toutes les 3 plantées à l’Ecomusée de la Bintinais.

JPEG - 129.8 ko

C’est la variété la plus répandue ; elle est connue à l’ouest de Rennes sous le nom de Pépin Sonnant.

JPEG - 125.3 ko

Elle est grosse, ovale. Son épiderme est coloré en jaune avec des rayures de carmin sur toute la surface. Le pédoncule est assez gros, implanté dans une faible cuvette. La floraison est intermédiaire entre celle de l’Orge Pépin Rouge et le Blanc. La chair est acidulée, juteuse, sucrée, goûtée. L’Orge Pépin Rayé est mûre début octobre. L’arbre a un port en boule étalé.

  • Orge Pépin Blanc

Elle est de grosseur moyenne et de forme conique-arrondie. L’épiderme est jaune clair, rayé de rose. Sa floraison est tardive. La chair est acidulée et sa maturité est plus tardive, mi-octobre. Le port de l’arbre est érigé dans sa jeunesse.

  • Orge Pépin Rouge

Elle est de grosseur moyenne à grosse avec un épiderme entièrement rouge (comme la variété Nouvelle Europe). Le pédoncule est petit, implanté dans une faible cuvette. Sa floraison est assez précoce, c’est la plus précoce des trois variétés. La chair n’est pas acidulée, elle est douce, sucrée. Sa maturité est plus prime que les 2 autres, dès la mi-septembre. Son port n’est pas érigé dans sa jeunesse mais plutôt étalé. Le jeune bois est marron.
Cette variété serait appelée Monte au Ciel dans la région de Tremblay (35).

Elle serait cultivée dans les presbytères. Les oiseaux en étaient très friands.