Accueil > L’association > Articles de presse > Les « Mordus de la pomme » travaillent toute l’année

Les « Mordus de la pomme » travaillent toute l’année

jeudi 9 février 2012

L’assemblée générale des « Mordus de la pomme » a été assez suivie dimanche matin avant l’ouverture de la foire aux greffons. Jean-François Aubert, le président, a présenté les activités de l’année.

450 adhérents. 450 « Mordus » sont recensés dans les fiches de l’association. Tous ne résident pas à Quévert ou dans la région. Les adhérents se recrutent au fil des rencontres avec l’association. Les « Mordus » vont faire la chasse aux adhésions réelles. « C’est important car c’est l’une des ressources financières », indique la trésorière, Maryvonne Durand. La mairie de Quévert participe aussi au financement ainsi que le conseil général. Total du budget 2012 : 18 000 €. L’association fonctionne uniquement avec ses bénévoles. « Ils donnent beaucoup. On espère une bonne coordination avec le conservatoire des fruitiers qui se met en place. »

Des greffages en cours

Vergers conservatoires. Les vergers conservatoires servent de base au patrimoine des espèces de la région où ils sont implantés. Les « Mordus » sont sollicités actuellement pour des greffages. C’est le cas pour Ploubalay, Plédéliac, Planguenoual, Vldé-Guingalan et même Belle-Isle-en-Terre. Une démonstration de greffage pour les amateurs est prévue à Quévert au mois de mars.

Conférences. Les « Mordus » s’associent avec la société d’horticulture de Rennes pour organiser des conférences au cours de l’année. L’une d’entre elles aura lieu à Quévert en septembre sur les OGM. Une autre est prévue sur frère Henry dont on célébrera le centenaire de la mort. Natif d’Illifaut, ce frère de Saint-Vincent-de-Paul fut un grand pomologue et horticulteur de Bretagne.

Échanges internationaux. Des Anglais de la façade côtière sud, du côté de Plymouth en Angleterre cherchent à promouvoir une agriculture durable. Ils sont regroupés autour d’une inter-région sous le nom « Cordiale ». Leur projet est à dimension européenne. Ils ont contacté les « Mordus » pour les guider dans la région sur ce qui se fait dans le domaine. Ils sont allés à Saint-Cast et à Trélat chez un producteur de cidre et un producteur de pommes. D’autres échanges sont en préparation avec la Pologne.

Site internet. Il est de plus visité. Plus de quarante milles connexions à www.mordusdelapomme.fr en 2011. 40 % de visites pour les fiches variétales où la « Reinette d’Armorique » devance « Chailleux » et « Pâte de Loup ».

Source : Ouest-France