Navigation rapide

Accueil > Les savoir-faire > Taille des fruitiers > La taille trigemme

La taille trigemme

samedi 3 mars 2012

Vous avez formé vos fruitiers en espalier : palmette verrier, cordon ou en quenouille… Ces arbres plantés depuis plusieurs années sont maintenant formés. Pour obtenir de beaux et bons fruits en quantité suffisante tous les ans, vous leur appliquez une taille de fructification. La taille la plus utilisée dans notre région est la taille "trigemme".

Si vos arbres fruitiers sont formés autrement (axe vertical, tige…) vous n’avez pas à appliquer cette taille trigemme.

Elle est basée sur trois productions (3 yeux ou éléments) qu’on garde. Les productions les plus courantes sont : dard, bouton à fleur, bourse, brindille, œil à bois, rameau, gourmand…

Sur le dessin d’une coursonne provenant d’un espalier de Reinette de Caux, vous avez : 1 bourse, 1 dard, 2 brindilles couronnées, des bourgeons axillaires.

JPEG - 58.8 ko

Une bourse : celle-ci a déjà 3 ans et comme toutes les bourses, elle a produit des éléments (des productions) qui se mettent à fruit l’année suivante ou deux ans après comme dans ce cas : 2 brindilles couronnées. La bourse est un élément à conserver lors de la taille. Qu’elle soit ronde ou allongée, petite ou grosse, la bourse provient du gonflement du point d’attache du fruit après la cueillette.

Deux brindilles couronnées : la brindille est un rameau grêle et court (5 à 20 cm). Dans notre exemple, l’une mesure 5 cm et l’autre 3 cm (on parle plutôt de lambourde dans ce dernier cas). Ces brindilles sont dites couronnées car elles sont terminées par un bouton à fleur, promesse de fruit pour l’automne.
Le bouton à fleur est toujours gros, beaucoup plus que le bouton à bois. Il est rond à ovale. Plus on avance dans la saison hivernale, en mars, plus il "gonfle" et plus il est facile à distinguer.
Ces brindilles couronnées, comme tous les rameaux, portent des bourgeons axillaires qui sont des bourgeons à bois : en se développant, ils ne donnent pas de fleurs. Les rides à la base des deux brindilles couronnées sont celles des deux "dards" de l’année précédente. Ils se sont transformés en brindilles couronnées car l’afflux de sève a été modéré. Trop de sève aurait donné des rameaux plus longs et sans bouton à fleur.

Un dard : c’est un petit rameau (1/2 à 2 cm de longueur) terminé par un bourgeon à bois conique, plus ou moins pointu. Sous ce bourgeon à bois se trouvent les rides, traces des pétioles des feuilles. Pendant la saison, le bourgeon est entouré d’une rosette de feuilles.
Ce dard a un an. S’il avait 2 ou 3 ans, il aurait 2 ou 3 séries de rides.
Suivant la quantité de sève qu’il recevra, le dard pourra rester dard, devenir bouton à fleur (faible afflux de sève), devenir brindille (afflux de sève trop fort) ou même, dans de rares cas, produire un gourmand à cause d’un afflux de sève vraiment trop important. Dans ce dernier cas, il faut revoir le suivi de votre arbre fruitier.

Les bourgeons axillaires : ils ne donnent pas de fleurs mais des productions à bois. Les années suivantes, suivant l’afflux de sève, ces productions (dard, brindille, rameau…) pourront porter des boutons à fleur.

Taille :

Cette coursonne de Reinette de Caux semble être alimentée modérément en sève, car elle n’a produit que des éléments très faibles : dard et petite brindille couronnée. On gardera sur cette coursonne 3 éléments : 1 bouton à fleur (1 des 2 brindilles couronnées), le dard qui donnera un bouton à fleur l’an prochain, et 1 bourgeon axillaire.

Pour obtenir ce bourgeon axillaire, au lieu de tailler sur "empattement" la brindille à supprimer, taillez-la au-dessus d’un bourgeon axillaire. Il donnera, dans un an ou deux, un bouton à fleur ! La taille consiste à supprimer les boutons à fleur en surnombre : dans cet exemple, une
des deux brindilles couronnées. Trop de pommes donnerait des fruits petits et fatiguerait l’arbre. Il se reposerait l’année suivante : l’alternance !

La taille consiste aussi à préparer des "productions" pour qu’elles deviennent des boutons à fleur les années suivantes : le dard pour l’année prochaine et le bourgeon axillaire dans deux ans.

Mais si vous avez beaucoup d’oiseaux, d’insectes parasites des boutons à fleurs (cécidomie, anthonome…) dans votre jardin ou que vous craignez un accident, gardez les deux brindilles couronnées. Vous régulariserez ensuite lors de l’éclaircissage en mai ou juin. Vous conserverez un fruit tous les 10 à 15 cm de branche en gardant dans le bouquet de fruits celui du centre pour le pommier alors que, pour le poirier, ce sera un de la périphérie.

J. F. Aubert