Accueil > L’association > Articles de presse > Des greffons pour préserver le patrimoine des pommiers - Planguenoual

Des greffons pour préserver le patrimoine des pommiers - Planguenoual

jeudi 29 mars 2012

Les enfants des écoles ont finalisé vendredi après-midi une action de longue durée : la mise en place d’un verger conservatoire, sur le terrain communal au pied de la croix de la mission.

Génèse du dossier

Une commission communale décide de planter un verger conservatoire de pommes à couteau de la région proche. Elle se rend à Illifaut pour visiter un verger de ce type. Les deux écoles, Louis-Guilloux et Sainte-Anne, qui travaillent sur des projets proches de la nature, sont sollicitées et s’associent à la démarche. Un questionnaire remis aux enfants recense sur la commune les parents ou grands-parents qui possèdent des variétés de pommiers intéressantes, rares ou en voie de disparition. Il est alors fait appel aux anciens qui ont des connaissances sur le greffage.

Préparation du terrain

La première étape début février, consistait à planter des porte-greffes ; les enfants des deux écoles, encadrés par Bernard Le Boucher de Saint-Alban, spécialiste des pommiers, avaient coupé les racines et placé les porte-greffes dans les trous préparés par la commune ; chaque arbre porte le nom des enfants qui l’ont planté.

Le temps du greffage

Ce vendredi, aboutissement de l’action, les enfants encadrés par Hélène de l’école Sainte-Anne et Véronique de l’école Louis-Guilloux, ont assisté leurs aînés, venus de l’association Les Mordus de la Pomme (de Quévert), pour l’opération de greffage. Dans un premier temps, Jean-François Aubert, le président de l’association a fait la démonstration (notre photo) du greffage, en évoquant les différentes méthodes. Puis, par groupes, les enfants, leurs maîtresses, quelques parents ainsi que Jules Le Breton de Saint-Pôtan, technicien de la greffe, et Bernard Le Boucher, toujours fidèle, ont procédé au greffage de 15 variétés choisies parce qu’elles étaient cultivées dans la région proche : Belle fille de Penthièvre, pigeonnet d’Arvor, reine verte d’Hillion, reinette mouchetée, pearmain de Brehan, patte-de-loup... Tant de noms qui font rêver.

(Note du webmaster : il faut lire : Pigeonnet d’Armor ou Galeuse, Reinette Verte d’Hillion, Reinette Piquée, Pearmain de Bréhand, Patte de Loup)

Action intergénérationnelle

Daniel Nabucet, le maire, se réjouissait de voir réunies trois générations dans une action commune de sauvetage d’un patrimoine. La prochaine étape, dans quelques mois, ce sera la récolte attendue avec impatience par les petites mains qui y ont participé. D’ici là, Florence Goulley et Bernard Le Boucher assureront la surveillance de la floraison.

Source : Ouest-France