Accueil > L’association > Articles de presse > Le nouveau pressoir pour la fête de la Pomme est arrivé

Le nouveau pressoir pour la fête de la Pomme est arrivé

dimanche 15 juillet 2012

Lors de la prochaine édition de la fête de la Pomme, les 3 et 4 novembre, on fabriquera le cidre sur un pressoir flambant neuf. Il est arrivé samedi matin et a été déposé à son emplacement définitif sur un socle de béton armé près de la salle omnisports. Il sera inauguré le jour de la fête et la fabrication du cidre sera très justement le thème retenu pour la manifestation.

L’ancien pressoir avait finalement tenu jusqu’en novembre dernier. Mais Charles Macé, l’homme-orchestre chargé de la fabrication du cidre au sein de l’association des Mordus de la Pomme, avait averti : « On ne pourra pas continuer dans ces conditions. »

Le pressoir utilisé depuis déjà de longues années était démonté et remonté pour chaque édition. L’ensemble s’était fragilisé. « Lors du montage l’an dernier, on s’est aperçu qu’il manquait une clavette. Heureusement on a pu en usiner une en une heure de temps », raconte Jean-Marie Lorre, un des « Mordus » présent sur le site samedi dernier.

Des jeunes en insertion

Le projet de rénovation s’est concrétisé grâce à un faisceau de circonstances. « Charles Macé m’a raconté qu’il avait besoin d’un pressoir. Je suivais une formation à l’école supérieure des jeunes dirigeants du bâtiment, un organisme placé sous l’égide la fédération française du bâtiment. Nous devions proposer des projets qui croisaient plusieurs corps de métier. Le mien a été retenu par la promotion. Avec le pressoir, il y avait aussi à concevoir le bâtiment qui va l’abriter », raconte Thierry Duguet, de Lanvallay, salarié de l’entreprise Limeul, spécialisée dans l’approvisionnement de bois à Servon-sur-Vilaine.

Le projet pouvait bénéficier pour son financement de la fondation de la fédération du bâtiment, à condition de trouver une entreprise qui accueille des jeunes en insertion professionnelle. L’entreprise de charpente Hochart de Plouagat a été choisie. Elle accueille des jeunes de l’association Adalea de Guingamp. Le projet a ainsi fédéré de futurs repreneurs d’entreprises artisanales. Certaines sont de la région, comme les maçonneries Milon de Bobital et Haquin de Jugon-les-Lacs.

Un bâtiment en septembre

Le pressoir sera abrité à partir du 1er septembre. C’est le jour fixé pour monter la charpente du bâtiment prévu. Avant la fête, le pressoir sera « culotté », c’est-à-dire que la partie qui reçoit le jus de pomme sera baignée d’un jus à base de marc d’alambic. Il ne faut pas que le cidre qui s’écoulera au mois de novembre ait goût de chêne.

Le modèle fabriqué est typique des pressoirs du pays de Dinan. Dans le projet défendu, les jeunes artisans y ont mis un volet culture bretonne. Mais en réalité, c’est le pressoir de l’Abbaye de Beauport qui a servi de modèle. Pour le financement global, la mairie de Quévert a voté un fond de concours à hauteur de 10 000 €.

Source : Ouest-France