Accueil > L’association > Articles de presse > Un abri en chêne pour le pressoir de la Fête de la pomme

Un abri en chêne pour le pressoir de la Fête de la pomme

vendredi 14 septembre 2012

L’initiative

Pour la 28ème Fête de la Pomme, les 3 et 4 novembre, le cidre, thème de la fête, pourra couler à flot sur un nouveau pressoir, bien à l’abri.

Le pressoir neuf, installé en juillet près de la salle omnisports, reprend sa place. Vendredi matin, à 9 h, l’entreprise Stéphane Hochart, de Plouagat, est arrivée avec ses madriers de chêne, pour construire la charpente. En fin d’après-midi, la structure de l’abri avait déjà fière allure. Le pressoir neuf possède un abri, selon les modèles utilisés autrefois, en pays de Dinan. Le charpentier Stéphane Hochart l’a construite en s’inspirant de celui de l’abbaye de Beauport.

« On ne peut plus continuer »

Tous les ans, la fabrication du cidre est une attraction phare de la fête. Mais l’ancien pressoir a rendu l’âme, l’an dernier, à force de démontage et remontage. « On ne peut plus continuer comme ça », a déploré Charles Macé, maître de cérémonie de la fabrication du cidre chez les Mordus de la Pomme.

Un fonds de concours de 10 000 €

Un projet est alors proposé par Thierry Duguet de Lanvallay, salarié de l’entreprise Limeul de Servon-sur-Vilaine, spécialisée dans l’approvisionnement du bois. Il a mobilisé toute sa promotion. En y ajoutant un volet social, condition nécessaire au financement du projet. Justement, l’entreprise Hochart de Plouagat accueille des jeunes de l’association sociale Adalea, de Guingamp. La mairie de Quévert a, pour sa part, apporté un fonds de concours de 10 000 €.

« Éviter les dégradations »

Pendant l’été, le pressoir a été protégé par une bâche. Après la mise en place de la charpente, le toit sera couvert. « Sans doute la semaine prochaine », raconte Jean-Marie Lorre, des Mordus de la Pomme. « Ensuite il restera comme ça. L’idée est quand même d’éviter des dégradations, il se pourrait qu’on réalise quelque chose autour. En bois, sans doute. » Toute la structure en chêne, montée par le charpentier, est en effet coordonnée par des chevilles en bois. Une véritable œuvre d’artisan.

Fête de la pomme, les 3 et 4 novembre, à Quévert.

Source : Ouest-France