Accueil > L’association > Articles de presse > Une conférence sur les OGM le 7 septembre à Quévert

Une conférence sur les OGM le 7 septembre à Quévert

vendredi 14 septembre 2012

Trois questions à Christian Vélot.

JPEG - 280.4 ko

Quel est l’objet de vos recherches ?

Je suis utilisateur de la technologie OGM qui est, avant tout, un outil au service des chercheurs, ceci avant même d’être déclinée dans différents domaines d’application comme l’agriculture ou le médical, pour mener à bien la recherche fondamentale des biologistes : compréhension du fonctionnement du vivant à travers l’identification et la caractérisation des gènes, des protéines...

Que pensez-vous des faucheurs volontaires qui s’opposent à la recherche sur les OGM ?

Les faucheurs volontaires et autres opposants aux OGM agroalimentaires ne sont ni des obscurantistes, ni des passéistes ou des anti-science. Ils sont contre les applications qui sont faites dans les champs et dans les assiettes.

En matière d’alimentation y a-t-il des bons ou mauvais OGM ?

Dans leur quasi-totalité, les OGM agricoles accumulent des pesticides dans leurs cellules. « Pesticide » est le terme générique qui englobe les insecticides, les herbicides, les fongicides. Il s’agit de plantes qui produisent elles-mêmes l’insecticide leur permettant de lutter contre un insecte ravageur (18 %), ou de plantes capables d’absorber un herbicide sans mourir (63 %), ou de plantes qui réunissent les deux propriétés (19 %). Ces plantes devraient être évaluées au moins comme des pesticides. Dans un tel contexte de carence et d’opacité d’évaluation, le recours aux OGM dans l’agroalimentaire revient à considérer la planète pour une paillasse de laboratoire et les consommateurs pour des cobayes.

Ce vendredi, à 20 h, à la salle des fêtes, conférence sur les OGM, à l’invitation des Mordus de la Pomme.

Source : Ouest-France