Navigation rapide

Accueil > L’association > Les vergers conservatoires

Les vergers conservatoires

vendredi 23 octobre 2009

En mars 1999, plus de 1600 variétés ont été répertoriées et mises en fichier (fichier traditionnel papier ou numérisé). Près de 600 variétés ont été greffées en verger conservatoire et dans le verger d’attente. Ces vergers constituent la mémoire fruitière de notre région.

Les vergers conservatoires assurent la pérennité des variétés locales, permettent leur étude, leur description... et leur propagation. C’est une réserve génétique de la flore fruitière locale.
Le verger conservatoire est éclaté en 41 sites sur des terrains appartenant à des communes, à des particuliers, à des établissements agricoles, à un supermarché, à la DDE des Côtes-d’Armor et d’Ille-et-Vilaine...

<carte_gis1|id_rubrique=4|>

Cette dispersion permet de diminuer l’érosion génétique (chaque variété reste dans la région où elle est adaptée), de diminuer les risques de transmission de maladie (feu bactérien)... Cette dispersion permet aussi aux gens de chaque région de se réapproprier leur patrimoine fruitier.

Les variétés sont, pour la plupart, greffées sur tige. Le pommier tige faisait partie intégrante du paysage de notre région. Il est le sujet de base pour les animations de greffage... La durée de vie d’une tige est beaucoup plus longue qu’une basse tige et son entretien plus souple et plus aisé.

Nous conservons le maximum de variétés afin de garder le maximum de diversité. Nous conservons les meilleures mais aussi celles qui semblent ne pas être intéressantes.

NB : Apportez-nous, à la fête de la pomme (tous les ans, le premier week-end de novembre), vos variétés locales non répertoriées pour les comparer à celles qui sont exposées et compléter ainsi l’inventaire.