Accueil > L’association > Articles de presse > Daniel Le Mer produit du cidre et du jus de pomme

Daniel Le Mer produit du cidre et du jus de pomme

mercredi 23 novembre 2016

Depuis 1984, Daniel Le Mer est installé au village de Kerniel, où il perpétue la tradition de cidrier, récoltant et producteur, à la limite des cantons de Baud et Pluvigner.

JPEG - 42.8 ko

« Les artisans achètent leurs pommes. Pour ma part, je produis toutes celles dont j’ai besoin », souligne Daniel Le Mer. Il produit du cidre fermier (demi-sec, brut), et du jus de pomme. Mais aussi un apéritif à base de pomme (pommeau), et de l’eau-de-vie appelée fine de Bretagne.

Dix variétés de pommes

« C’est une tradition familiale. Le pressoir, qui date de 1947, avait été acheté par mon grand-père, qui fabriquait lui-même du cidre. Il le livrait en tonneaux dans les bistrots, nombreux à l’époque, les bars, etc. »

Daniel Le Mer a lui-même planté chacun des 2 400 pommiers, répartis sur 4 ha. Bédange blanche, douce jaffrédo, fil rouge… Ce sont quelques-unes des dix variétés de pommiers qui existent sur le site de Kerniel. « J’ai également une variété que je réserve pour le jus de pomme, qui produit un jus plus clair que certaines variétés à cidre. »

Un travail toute l’année

« L’automne constitue un temps fort, avec le ramassage des pommes. J’ai commencé il y a deux mois, et j’ai presque fini ! confie le cidrier. Ensuite, il va falloir presser les pommes, début décembre. » Une fois les pommes pressées, le jus de pomme sera mis en cuve, soutiré, filtré pour se transformer en cidre. Ces différentes étapes l’occuperont jusqu’en avril-mai, « jusqu’à la mise en bouteille. Pour le jus de pomme, c’est beaucoup plus rapide. Toutes les pommes sont pressées en une journée, et la mise en bouteille se fait le lendemain. »

Météo importante

Comme pour de nombreuses productions agricoles, le cidrier est particulièrement tributaire des aléas météorologiques : « La production est irrégulière d’une année à l’autre. Des gelées tardives, un mois de juin froid qui perturbe la pollinisation, compromettent la récolte et la taille des pommes. L’idéal, c’est d’avoir un vrai hiver, avec une bonne période de froid. »

Daniel Le Mer vend sa production directement à Kerniel, mais également dans des grandes surfaces, de petits magasins et des restaurants.

Daniel Le Mer, Kerniel, Camors. Tél. 02 97 39 23 03

Source : Ouest-France