Accueil > Fiches Variétales > Fiches complémentaires > Analyse Moléculaire

Analyse Moléculaire

Les "DRAP D’OR"

jeudi 31 mai 2018

DRAP D’OR

Plusieurs variétés de Drap d’Or ont été analysées dans le cadre de Corepom avec l’INRA d’Angers et l’UPF. Ces variétés proviennent de différentes régions françaises. On trouve notre Drap d’Or du Penthièvre (bulletin n° 85), celui de la Creuse, un autre de la Corrèze et un dernier de Champagne-Ardennes. Ces 4 Drap d’Or ont chacun un profil génétique qui leur est propre. Si nous examinons leur description dans les livres du « Verger des Terroirs de France » (1) sauf pour celui de la Corrèze qui n’a pas encore été décrit, toutes ces variétés sont bien différentes. On peut alors penser que ce sont des variétés uniques.

D’autres variétés appelées Drap d’Or ont aussi été analysées. Elles ont toutes un profil génétique identique mais différent des 4 premiers. Ces Draps d’Or proviennent du Jardin du Luxembourg à Paris, des vergers conservateurs des Croqueurs de Pommes d’Anjou (Saint Sylvain d’Anjou) et de Touraine (Veigné). Leur profil génétique est semblable à celui des divers Chailleux qui ont été analysés. Ces Chailleux ont été envoyés par le Jardin du Luxembourg, l’INRA d’Angers, les vergers conservateurs des Croqueurs de Pommes d’Anjou et de Touraine et des Mordus de la Pomme.

Aucun de ces Drap d’Or n’a été décrit dans les livres du « Verger des Terroirs ce France » (1). Seul Chailleux l’a été dans celui de Bretagne. Tous ces Chailleux ayant le même profil génétique doivent être des variétés semblables et doivent être une seule et unique variété sous condition que leur description soit identique. Ces Drap d’Or du Luxembourg, d’Anjou et de Touraine, ayant un profil identique à celui de Chailleux, on peut penser qu’ils sont « cousins » même s’ils ont quelques différences, soit un épiderme plus ou moins coloré, soit… l’épiderme est même rouge pour Drap d’Or dit de Guéméné (Penfao). Les Mordus n’ont pas envoyé à l’analyse ni le Drap d’Or de Guéméné, ni le Drap d’Or classique. « Ils sont trop semblables au Chailleux classique » (selon Tinture(2)).

Le fruit de Chailleux comme celui de Drap d’Or est une pomme d’automne, conique arrondie, avec une chair ferme et parfumée et un épiderme ocre jaune plus ou moins lavé et rayé de rouge brique et surtout largement marbré de liège roussâtre. Le port pleureur de l’arbre de ces deux « variétés » est aussi caractéristique. Peut-on parler de variétés ?

Nous avons fait analyser un Chailleux à maturité un peu plus tardive (ou de meilleure conservation ?) appelé Chailleux Tardif. « Son profil génétique est le même que celui du Chailleux classique et du Drap d’Or… dénommé Rat d’Or dans le sud de la Manche »(selon Tinture)(2). Chailleux est originaire de Nozay au nord de la Loire Atlantique. C’est une excellente pomme d’automne qui a été largement cultivée aussi bien en Anjou ou en Touraine que dans l’Est de la Bretagne.

Dans les analyses de Corepom, on trouve une autre variété de pomme appelée Drap d’Or. Les échantillons (jeunes feuilles) ont été expédiés par le Centre des Ressources Génétique du Nord de la France, Villeneuve d’Ascq. Elle aussi a pour synonyme Rat d’Or. Nous n’avons pas de description de ce Drap d’Or et son profil génétique est différent de tous les Drap d’Or cités plus haut. Mais ce profil est le même que la variété bretonne Reinette Piquée ou Raffray que nous avions envoyée à analyser. On peut penser qu’il y a eu une erreur, soit dans la transmission du greffon, soit (pour moi), cette variété est bretonne. Elle est très répandue dans tout le centre de Bretagne (cf p 94 du livre "Fruits de Bretagne du Verger des Terroirs de France"(1) et elle n’a pas été signalée par les Croqueurs de Pomme du Nord pour le livre du « Verger des Terroirs de France ». De plus, l’INRA a aussi dans ses collections une variété de pomme avec ce profil génétique. Elle y est dénommée Reinette de Raffray. Nous n’avons pas de description mais je pense que la variété de l’INRA est issue de Bretagne et qu’il y a une petite erreur dans le nom. Il serait préférable de garder le nom donné dans le livre d’origine.

N. B. En Bretagne il existe une autre variété appelée Drap d’Or de Queven, sud du Morbihan. Sa description est différente du Drap d’Or classique, de celui du Penthièvre et des autres Drap d’Or cités dont nous avons la description. Un autre Drap d’Or nous a été signalé dans le Finistère. Je ne sais si vous avez bien tout compris tant il est difficile de s’y retrouver, surtout lorsque dans les échanges de greffons il y a des erreurs. Faites remonter au Bureau des Mordus vos remarques.

N.B. Mouche Creuse, pomme de la région de Redon (son « œil » ou « mouche » est entièrement ouvert) ressemble beaucoup à Chailleux. La pomme conique arrondie a sa chair ferme et parfumée, son épiderme est marbré de liège roux et le port de l’arbre est pleureur. Mouche Creuse a un profil génétique unique. C’est bien une variété différente de Chailleux. Mais je continue de la classer comme cousine de Chailleux et de Drap d’Or. Il faudrait des analyses moléculaires plus poussées et donc plus chères, avec des marqueurs plus nombreux pour connaître les liens de parenté, s’ils existent, entre ces variétés. Mouche Creuse pourrait être issue d’un semis de pépins de
Chailleux alors que Drap d’Or serait dû à un phénomène épigénétique ! L’épigènèse permet à des gènes de s’exprimer sous l’influence du milieu extérieur.

(1) Vous pouvez vous procurer les 14 livres du « Verger des Terroirs de France » auprès du bureau des Mordus de la Pomme. Le quinzième, celui de Poitou-Charente paraîtra en début d’automne.

(2) Monsieur Tinture, pomologue chez les Croqueurs de Pomme de Normandie m’avait aidé, il y a quelques années, à éclaircir cette famille des Chailleux et compagnie.

J. F. Aubert